Anastasia – L’Energie de vie

par Vladimir Mégré – Volume 7 – extrait

« Quand les prêtres se rendirent compte qu’Anastasia parlait de domaines et évoquait l’hectare de terre patrimoniale nécessaire à chaque famille, ils comprirent qu’elle était en train de ramener les humains vers le mode de vie des sources premières.

Ils prirent aussitôt conscience que les domaines patrimoniaux ne sont pas seulement le moyen d’assurer aux humains du bonheur matériel. Ils comprirent que l’important n’était pas là. Dans le contexte de ce qu’avait dit Anastasia, l’être humain est apte à générer un espace capable de nourrir son corps, son âme et son esprit. Elle montrait ainsi à l’humanité entière – non pas en rêve, mais dans la réalité – les vérités de la création divine.

Une situation se prépare, dans laquelle l’humanité peut se retrouver simultanément dans deux mondes distincts. Elle aura la possibilité d’utiliser tant les acquisitions du monde technocratique artificiel que les bienfaits des sources premières du Divin. En comparant ces deux mondes – non pas par ouï-dire, mais en utilisant ses propres moyens de jugement -, l’être humain peut faire son choix. Créer un nouveau monde. Se créer un magnifique futur divin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.